Editos


La 5ème édition du Forum national sur la gestion durable des eaux pluviales vient de s'achever à Douai.Merci à tous de votre active participation.

Désormais en ligne :
- les supports de présentation des intervenants
- les enregistrements d'une sélection de conférences



La Communauté d'agglomération du Douaisis

Après plus de vingt ans de politique pluviale volontariste et bâtie sur la gestion au plus près du point de chute de la goutte d'eau, la Communauté d'Agglomération du Douaisis se réjouit des résultats probants obtenus.
A côté d'une meilleure maîtrise du risque inondation, les rejets de temps de pluie sont en baisse, sans que le budget assainissement ait eu à réaliser des investissements dispendieux générant des coûts d'exploitation supplémentaires. Le coût du service public des eaux pluviales est, ici, bien moins élevé que dans les autres collectivités, avec un service rendu de meilleure qualité et de meilleure sécurité .
Notre avenir se tourne désormais vers des solutions de gestion des eaux pluviales intégrant plus de biodiversité, pour qu'en ville et face à la densification urbaine devenue incontournable, on puisse économiser le foncier et voir la Nature s'y déployer et la Trame Verte et Bleue mailler tous nos espaces.
Le challenge est possible, il passe par le recours à des solutions simples, utilisant la surface de l’urbanisation. Il s'agit d'éviter d'enterrer l’eau, elle doit désormais être au milieu de la ville, en surface. Il faut la voir. Mais la voir oblige à son respect, à « vivre avec ».
Remettre l'eau au cœur de la ville, c'est aussi lutter contre ce qu'on appelle les îlots de chaleur, risques de plus en plus importants à l'heure du dérèglement climatique.
Le Douaisis est fier de cette politique et du virage pris au début des années 1990. En juillet 2005, l'orage plus que centennal a démontré que nous étions sur la bonne voie. Nous continuons dans ce sens, celui du Développement Durable et tous les acteurs locaux s'en félicitent. Le 5ème  Forum national ancré à Douai sera l'occasion pour chacun de pouvoir avancer sur les mêmes voies tracées dans le Douaisis.
Christian Poiret
Président
 

L'Agence de l'eau Artois-Picardie

Depuis la fin du XIXème siècle, et suivant le « principe des hygiénistes »,  l’assainissement avait avant tout pour objectif d’éviter le contact entre la population et les eaux usées à l’origine des grandes épidémies. La construction des réseaux d’égout avait donc, jusque récemment encore, répondu à ce besoin de diluer le plus possible les effluents afin d’éviter les nuisances olfactives et sanitaires puis de les évacuer le plus rapidement et le plus loin possible.
Toutefois, le développement permanent de nos villes, l’imperméabilisation de surfaces artificialisées nous conduit aujourd’hui au paradigme du « tout tuyau ».
L’assainissement du XXIème siècle, et notamment la prise en compte des eaux pluviales, doit permettre d’assurer une meilleure protection des biens et des personnes.
La maîtrise et la gestion des eaux pluviales deviennent aujourd’hui le principal élément limitant, c’est pourquoi l’Agence de l’Eau Artois-Picardie en a fait un axe fort de son Xème programme d’intervention. Elle souhaite ainsi être un acteur majeur de développement d’une  politique volontariste de limitation des eaux de ruissellement par les collectivités locales et les aménageurs publics ou privés.
Cela implique que ces derniers prennent en compte, dès l’origine de leur projet, la gestion et l’intégration des eaux pluviales dans le paysage urbain en complément de l’assainissement classique des eaux usées.
Cela impose aux maîtres d’ouvrages de recruter des équipes de maîtrise d’œuvre pluridisciplinaires capables de prendre en compte tous ces aspects en les intégrant et les adaptant au contexte spécifique de chaque territoire particulier.
Je souhaite que cette 5ème édition du forum national sur « la gestion durable des eaux pluviales » à Douai contribue pleinement à poursuivre la sensibilisation indispensable au développement de ces nouvelles techniques.
Olivier Thibault
Directeur général